Présélectionner les visiteurs pour ne pas perdre de temps

Le revers de la médaille

Si vous êtes très sollicités pour des visites, tant mieux ! Votre bien plaît et a trouvé sa cible. Une préselection des visiteurs s’impose.

Les visites sont très coûteuses en préparation, en temps et en énergie. Vous ne pourrez pas faire un ménage intégral de votre bien et prévoir un créneau de 2h pour chacun des intéressés. Il va donc falloir faire un tri, pour éliminer tous les curieux qui veulent juste se promener et prendre des idées déco.

Ecarter les curieux

Comme je l’ai déjà mentionné dans la partie de la rédaction de l’annonce, je vous recommande de ne pas afficher votre numéro de téléphone sur votre annonce, mais seulement votre email.

Si vous avez pris le temps de faire une visite virtuelle, c’est là où elle va vous en faire gagner. Vous allez répondre à toutes vos demandes de visite par email par un même copier-coller : “merci pour votre intérêt pour mon appartement/ma maison. Je vous invite à consulter la visite virtuelle, et à me recontacter par téléphone pour organiser une contre visite sur place”, n’oubliez pas d’insérer le lien de votre visite virtuelle (sur Klapty par exemple) et votre numéro de téléphone en signature.

Tous les curieux devraient se satisfaire de cette visite virtuelle et ne plus vous importuner, seules les personnes réellement intéressées par un achat vont vous appeler pour voir le bien de leurs propres yeux.

Vérifier le budget des intéressés

Il reste néanmoins une catégorie de personne qu’il vous faut éliminer de votre planning de visites car elles ne vous achèteront pas votre bien : celles qui n’ont pas les capacités financières. Une partie des acquéreurs, même quand ils sont très sérieux dans leur démarche, n’ont pas pris soin de vérifier leur capacité d’emprunt avant de commencer les visites. C’est pourtant gratuit auprès de sa banque ou d’un courtier, et ça évite de perdre du temps en visitant des bien à 200 000€ si on ne peut emprunter que 120 000€ !

L’emprunt bancaire a des règles très strictes, qui changent régulièrement, et que la plupart des consommateurs ignorent. Beaucoup oublient par exemple lors des simulations sur internet une bonne partie de leurs charges : voitures en leasing, prêt auto, petit prêt à la consommation, financement en plusieurs fois sans frais de gros électroménager… Tout cela fait descendre les possibilités de remboursements mensuels, et donc le capital total emprunté.

Une très bonne question à poser au téléphone avant de convenir d’un rendez-vous pour visiter est “financez-vous avec un emprunt ? Avez-vous vérifié votre capacité d’emprunt avec un professionnel ?”.

Je sais qu’il est difficile de parler d’argent, encore plus avec des inconnus et d’évoquer en plus d’emprunter de l’argent. Mais vous vendez un bien immobilier, il y a un gros chèque à faire et ça ne s’improvise pas…

Vous remarquerez que les plus récalcitrants à parler d’argent sont ceux qui ont le plus d’incertitude à ce sujet, et qui n’ont donc qu’une vague idée du prêt qu’ils pourront obtenir. Quelqu’un qui a déjà rencontré un courtier, monté un dossier et a un montant précis du capital qu’il peut emprunter sera bien plus à l’aise pour vous répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.